Participants : Anne, Coralie, Michel, Jean-Marie, Fred, Johan et Hervé avec la participation en fin d’après-midi de Jean-Pascal et la visite de Lionel.

Une bonne équipe pour la première journée complète de chantier, et la deuxième intervention de l’année 2019. L’organisation bien rodée se met en place sans accros particulier : intendance, réglages du système d’évacuation des déblais pendant qu’une équipe de fond (Michel, Johan, Hervé, et Coralie) va voir le résultat des travaux du vendredi et évalue où continuer…

Fidèle à la tradition, ainsi qu’à l’appel des ventres affamés, tout le monde se retrouve au campement, bien à l’abri du vent (merci Jean-Marie et Johan pour les bâches) et pourvu d’un feu réconfortant. Pour l’ambiance et la qualité du repas : 3 fourchettes.

Bien calés, il nous faut reprendre le cours des choses : cailloux, argile liquide, seau… J.-P. nous rejoindra en cours d’après-midi afin d’apprécier l’évolution du chantier et d’apporter son écot, pardon son seau.

La margelle s’avère être un bloc d’une taille respectable d’une nature relativement dégradée (ce qui ne facilite guère notre action. A force de délicates attentions et autres caresses à la barre à mine nous la réduisons progressivement (pas encore assez faute de temps).

Le fond tient de la bauge où des spéléos en manque de profondeur s’ébattent gaiement, mais à la fin de journée le problème de la rétention de l’eau dans la vasque est devenu un souvenir et le vide qui nous attend pour la prochaine séance nous titille…

A suivre…

Johan

Observations et rêves de JP pour 2019

Altitude du réseau Sous le Crocodile (soumardeurs) par rapport à l'entrée de la BAC : environ + 65 mètres donc 305 m + 65 m = 370 mètres

Altitude de la perte de la Mare du Chêne : 491 m - 9 mètres (environ) = 482 mètres.

Plus que 112 mètres à désobstruer ! Perso, je verrais bien 2 beaux puits style perte de Mirebel de 35 à 40 mètres, histoire de gagner du temps pour rejoindre le futur réseau.

www.000webhost.com