Participants : Mélanie et JP.

TPST : environ 4 heures.

Sortie club avec, hélas, de nombreux désistements. Pourtant, il s’agit d’une belle petite classique d’initiation sur corde avec un beau puits d’entrée et une belle galerie descendante jusqu’à un siphon.
Au final, nous sommes 2 présents pour visiter cette cavité et réaliser un comptage des chauves-souris présentes en hibernation.
J’équipe, bien aidé par les plaquettes inox en place. Le puits est direct pour arriver 18 mètres plus bas à l’intersection d’une galerie rapidement colmatée par une coulée stalagmitique et une belle et spacieuse galerie descendante.

Les hauteurs de plafond sont impressionnantes et les formes d’érosion témoignent du creusement en plusieurs périodes. La présence de coupoles au plafond démontre que l’eau a puissamment creusé la cavité dans les premiers temps avant de surcreuser jusqu’au niveau actuel.
Equipement avec une corde du petit ressaut. Grands et petits rhinolophes sont au RV de ce traditionnel comptage.
On arrive rapidement au terminus, là où les bottes s’enfoncent dans une mouvante et gluante argile, jusqu’au siphon présent en toutes circonstances et jamais franchi à ce jour. Grâce à l’éclairage de la Scurion et de la lampe torche, nous pouvons apercevoir des spits d’anciennes escalades destinées à tenter de shunter ce siphon.
Pour l’une de ces premières montées-descentes, Mélanie se débrouille avec facilité. Je déséquipe et, comme nous avons un peu de temps devant nous, on fait un petit détour sur le retour pour voir l’entrée de la caborne de Chambly.

JP

NB : les photos de cette sortie sont toujours à l’intérieur d’un Olympus Stylus Tough TG4 égaré quelque part sur le retour par les communaux entre le gouffre et la route. Une forte récompense pour celle ou celui qui retrouvera cet appareil photo.

Aperçu derniers articles publiés

8 juillet 2017 - Grotte des Foules (Saint Claude)

Participants : Manu, Mélanie, Aurélien et JP.

TPST : environ 5 heures.

Nous voici en terres san-claudiennes pour la sortie club de juillet.
Hélas, peu répondent à l’appel et nous nous donnons rendez-vous à 10 heures au début du sentier qui mène à l’entrée de la cavité.
Petite grimpette de remise en forme, traversée des buis et nous voici bien échauffés et heureux de trouver une climatisation naturelle très fraîche à l’entrée de la grotte.

Lire la suite...

12 mars 2017 - Lésine du Champ Guillobot

Participants : Pascal, Éric, Mélanie, Jean-Marie, Johan, JP (SCL) ; Jérémy et Louis (SCSC).

TPST : environ 5 heures.

Suspense avant le choix définitif de la sortie du WE, la caborne de Menouille et son superbe P40 bien arrosé ou le Champ Guillobot et ses superbes concrétions et des chauves-souris à comptabiliser.

Lire la suite...